Le grand et admirable signe de Dieu apparu au ciel. (1563)

Author: Artus Désiré
Date: 1563
Publisher: Thibault Bessaut
Place: Paris

LE GRAND ET
 ADMIRABLE SIGNE DE
 Diev apparv av Ciel,contraire a la blaspheme favl-
 sement proposée en la personne de nostre sainct
 pere le Pape, par cevlx de la novvelle Re-
 ligion l'appellant Antechrist.
 

 Par M. Artvs Desiré.
 

 Narravervnt mihi iniqvi fabvla-
 tiones : sed non vt lex tva.
 

 

 A PARIS.
 Povr Thibavlt Bessavt, demovrant en la rve
 sainct Iacqves, à l'Enseigne de l'Ele-
 phant, devant les Mathvrins.
 1563.
 ORAISON A LA ROYNE,
 Mere de Diev.
 

 O Noble Royne mere estoille radievse
 Qvi es avx penitens misericordievse.
 Fais qve nostre reqveste av Ciel soit respondve
 Tovchant l'Ire de Diev, dessvs novs respandve.
 

    Novs sçavons tovs fort bien, le credit qve tv as
 Envers ton cher enfant, tant la svs qv'icy bas,
 Et povrce saincte Dame a toy novs adressons
 Te priant novs garder de tovs mavvais garsons.
 

    Par ta grace et clemence escovte (s'il te plaist)
 Les sovspirs et clamevrs dv pevple qvi est prest
 Vivre et movrir av nom, de ton filz Iesvs Christ,
 Povr sovstenir l'honnevr dv pere et sainct Esprit.
 

    Sovbz ta protection et savvegarde, garde
 Ta ville de Paris, et tes servans regarde,
 Qvi n'ont iamais flechy les genovs devant Baal,
 Mais qvi par les meschans ont hev beavcovp de mal.
 

    Si tv ne novs deffens de la favlse vermine
 El' novs fera movrir de peste et de famine,
 Voire et  novs ostera par vn cas inhvmain
 La vie et tovs noz biens, et le pain de la main.
 

    Donc noble Royne Mere av nom des gens de bien
 Prie ton filz Iesvs qv'il novs face dv bien,
 Et qve son Ire appaise a fin qve pvissons tovs
 Vivre par foy en lvy, et lvy par grace en novs.
 

 A TOVS VRAYS FIDELES ET catholiqves enfans de l'Eglise Romaine,
 M. Artvs Desiré tres-hvmble salvt.
 

 Povrce qv'aviovrdhvy l'ire et fvrevr de Diev est en flãbee et respandve par tovt les Royavmes, Provinces et contrees de la Chrestienté, a raison des execrables et enormes pechez qvi ont abondé scabondent svr la terre, ainsi qv'à predit nostre seignevr en sainct Matthiev chapitre 24. Et qvoniam abvndabit iniqvitas. I'ay bien vovlv (pevple fidele,) t'advertir et admõnester, d'vn admirable et merveillevx signe de Diev apparev av Ciel, faisant mention d'vn grand Dracon a sept testes, leqvel doibt en ces iovrs de misere et tribvlation, faire tomber de sa qvev̈e la tierce part des estoilles celiqves, ainsi qv'est eschript en l'Apocalipse chapitre dovze. povr te preserver et garder de tomber en la gvevlle dvdict Dracon et de ses Monstres enragez, qvi doibvent en ces dictz iovrs calamitevx miserablement regner et dominer les enfans de perdition, voire et par vne si grande et horrible fvrie, qve l'enfant ne congnoistra le pere, ne le pere l'enfant, a cavse
 A ii
 

 DV SIGNE DE DIEV
 deqvoy, gens contre gens s'esleveront, Royavme contre Royavme, et seront pestilẽces, famines et tremblemens de terre par lievx, ce qvi est tovt apparent, manifeste et notoire avoir esté vev de nostre temps et voyons encores tovs les iovrs, ainsi qve bien novs appert, par les divisions, scismes et trovbles de nostre païs de France, leqvel tant riche, popvlevx, catholicqve et chrestien, est povr le iovrd'hvy le plvs desolé et divisé Royavme de tovte la chrestienté, en sorte et maniere, qve depvis qve Diev crea ciel, mer et Terre n'y evt tant de dovlevrs, angoisses et sang respãdv qv'il y a ev et qvi reste encore advenir, si Diev par sa clemence et bonté ne novs regarde de son œil de pitié et misericorde: Car la persecvtion dvdict Dracon sera si grãde et sangvinaire, qve mallediction est donnée de Diev, a tovs cevlx et celles qvi enfanteront et novrriront enfans, lesqvelz seront œvvers de vice et peché, ve avtem prægnantibvs et nvtrientibvs et tovt par la grãde abõdance des iniqvitez et prevarications inhvmaines Erit enĩ tṽc tribvlatio magna qvalis non fvit ab initio mvndi dont il y avra si grande tribvlation et pressvre de gens, par tovte la machine rõde qve depvis le commencemẽt dv monde ivsqves a maintenant ne se fist ne fera iamais tãt de crvavtez ne d'inhvmanitez qvi en ces
 

 APPARTV AV CIEL.
 dictz iovrs se feront. Et svr ce poinct ie te laisse a penser (pevple chrestien) avx mer-
 veillevx et enormes cas recitez av livre des saccagemens, faict et composé par nostre maistre de Xaintes, doctevr en Theologie, dvqvel svis tãt biẽ assevré de sa parolle qv'il ne vovdroit avoir mis telles choses en lvmiere, sans estre bien informé de la verité, comme il est vray avssi, qv'avx environs de Chartres en vne petite ville nommee Gallar don fvt prins par les membres dv diable vn venerable prebstre anciẽ, et embroché tovt vif, lardé de paille av travers de la chair avec les fveilletz de son breviere a tovt grosses lardoires de fer, et roty six ov sept hevres a petit fev sans movrir. Semblablement pres Sainct Machaire en Bordelois enfermer devx povres prestres tovs nevdz en vne chãbre et lascher cinq ov six gros chiẽs enragez de faim lesqvelz ilz avoient faict ievsner trois av qvatre iovrs afin de les devorer. Et par mesme crvavté avoir escorché la teste a plvsievrs bons Religievx, et de la peav levr bãder les yevx, pvis levr mettre testieres de fer tovtes rovges et les faire movrir crvellement par tel martire. Et en la ville de Montbrison en forest prinse d'assavlt, faite movrir tovs les hommes, et precipiter dv havlt d'vne tovr les Capitaines catholi-
 A iii
 

 DV SIGNE DE DIEV
 qves qvi estoient en garnison. Et bref les miserables bovrreavx et tyrans, ont faict des actes si horribles et estranges a ovyr reciter, qv'en levrs svpplices et tormens voyons la parolle de Diev accomplie, disant (comme dessvs) qve depvis la creation dv monde ivsqves a present, n'y evt tant de dovlevrs et tribvlatiõ svr la terre qv'il y avra en ces ditz
 iovrs, vev les merveillevx signes et presages qve novs voyons devant noz yevlx, par in-
 correction de noz grans favltes et pechez qvi regnent sans avcvn amendement . Et
 tovtes ces choses considerees, semble a voir proprement qve soyons fort prochains dv
 Ivgement de Diev, attendv les dictz signes tant apparens et manifestes, qv'homme vi-
 vant ne scavroit dire dv contraire. Comme
 de voir frere contre frere, sevr contre sevr, filz contre pere, ainsi qv'il est vray d'vn malhevrevx enfãt avoir tvé et mevrtry son propre pere d'vn covp de pistollet en la ville
 de Lyon, et dv manche avoir rompv le bra de sa mere, Et si novs venons a parler de la famine de l'ãnee passée,qvi a esté pres qve vniverselle, c'est vne chose inavdite: car ie svis
 certain avoir passé par des lievx si trespleins de penvrie et povreté, qve les trois parts dv
 pevple ne vivoiẽt q̃ d'herbes, Et ovltre plvs la pestilence si contagievse et mortifere,
 

 APPAREV AV CIEL.
 qve ie laisse a pẽser a messievrs les Parisiens combien sont mors de personnes en levr ville et avtres lievx en l'ãnee passee mil cinq cens soixante devx, Et combien est grande encore es pais de Tovraine, Poictov, Gascongne et Langve d'Hoc, Et pvis plvs est si grans tremblemens de terre vers le nevf Chastel en Allemaigne qvi a dvré trois iovrs, qve de grande frayevr et craincte, les femmes grosses ont rendv levr enfans, avec vn fev en l'air si treshorrible et espoventable, qv'on pensoit voir le diffinemẽt, tesmoings Messeignevrs de Diion qvi en ont recev lettres avx portes de levr ville, lesqvelles s'adressociẽt a vne grãd Dame de France qvi a des terres en ce pais la, ainsi qve le Mere de ladicte ville de Diion (homme de bien) m'a recité et plvsievrs des Eschevins, Et mesmement a sainct Iehan de Moriẽne en Savoye, vn avtre tremblemẽt, qvi a dvré trois iovrs et trois nvictz, si horrible et espoventable, qve tovt le monde pensoit movrir, Et davãtage la moitié de la ville de Malthe svbmergée et abismée par divin ivgement de Diev, Et povr fin et conclvsion des dictz signesle dernier est, la defaicte dv sainct Sacrement de l'Avtel, predict en sainct Matthiev chapitre vingt qvatreiesme, et en Daniel nevfiesme, la ov il est dict qve Deficiet Hostia et Sa-
 A iiii
 

 DV SIGNE DE DIEV
 crificivm. On defera l'Hostie et sacrifice, dont novs appert manifestemẽt qve sommes fort proches dv grãd Ivgemẽt de Diev: Car tovt ainsi qve qvand son precievx corps fvt defaict en l'abre de la croix, l'ancien testament print fin et fvt consommé, avssi qvand il sera defaict dv tovt av sacrifice de la Messe et qve plvs ne s'en chantera, adonc sera la fin et consommatiõ dv monde, et povrce il dict. Ego vobiscvm svm omnibvs diebvs vsqve ad consvmmationem secvli, par ces motz, omnibvs diebvs, S'entend le sacrifice de la Messe ov nostre Savvevr Iesvs est offert par le prestre a Diev son pere povr la remission de noz pechez, et qvand ce t'oblation cessera, indvbitablement le monde finera. A ce te cavse chrestiens, i'ay bien vovlv vovs donner ce t'advertissement povr vovs redvire en memoire tovtes ces choses, afin avssi qve soyez tovsiovrs fermes de cvevr et cõstans en la foy de nostre mere saincte Eglise romaine, laqvelle ne pevt errer, et povr vovs garder semblablement des malladies pestiferées et mortelles qvi covrent a present, Et principalement d'vne qvi s'appelle, Nolli me tangere de laqvelle parle sainct Pavl a Timothée, disant qve Sermo eorṽ, vt cãcer serpit, c'est a dire q̃ la parolle et doctrine des heretiqves est semblable a vn chãcre qvi maine sõ hõme a la mort,
 comme
 

 APPARTV AV CIEL.
 comme le Noli me tangere, qvi s'anime et enflambe cõtre tovtes les medicines qv'on appliqve svr sa playe, en semblable cas, tãt plvs vovs appliqvez de medicamens de la saincte escriptvre et avthoritez de l'Eglise, svr le chancre d'vne malade d'heresie, et de tãt plvs vovs l'excitez en ire et covrrovx: Car il est si orgvillevx et svperbe qve sa sevle oppinion le contente plvs, qve tovt le conseil des hõmes de la terre. Et c'est ce qve dict Monsievr sainct Avgvstin qve Svperbia est mater omnivim hereticorvm. Et telles personnes oppiniatres et obstinees sont frapées dv peché de mort, dvqvel parle sainct Iean en sa premiere Espitre cinqiesme chapitre. la ov il dict qve, Peccatvm ad mortem non pro illo dico vt roget qvis, Leqvel peché de mort est, peccatvm contra spiritvm sanctvm, ainsi qve dict sainct Matthiev, chapitre dovziesme, Qvi dixerit verbvm contra spiritvm sanctvm non remittetvr ei, neqve in hoc secvlo neqve in fvtvro. Or svr ce propos ie demanderois volvntiers a nox ministres de l'Eglise dv Diable, qve c'est parler cõtre le sainct Esprit, et si ce n'est pas dire tovs mes peres sont damnez, et moy ie svys hõme de bien. Tovs les saincts doctevrs de l'Eglise n'ont esté qve vielz resvevrs, et n'ont entẽdv la saincte escriptvre, et moy qvi svys vn gros yvrongne, paillard, blasphematevr, rvfien, homicide et
 B
 

 DV SIGNE DE DIEV
 larron, povre homme mecaniqve qvi n'estvdiay iamais, svis plvs scavant qve tovt le monde. Tovs cevlx qvi ont basty ls Eglises sont damnez, et moy qvi les ay destrvites et saccagées svys homme de bien, ne sont pas ces propos la, contre le sainct Esprit? certes ovy. Et povrce catholqives, ie vovs svpply regarder et vovs arrester svr le beav mesnage, qve l'Eglise reformée de Sathan novs a faict en France, des cas si horribles et excecrables qve tovs les svpplices et tormẽs qvi fvrẽt oncqves iventez av mõde, ne sont svfisans povr pvnir cevlx et celles, q en sont cavses, et par maniere de parler, Enfer n'est assez large, povr les recevoir et pvnir comme ilz ont merité, de sorte qve tovte levr posterité et generation, diobt estre a iamais declarée infame, vilaine et rotvriere, tant povr le crime de leze maiesté divine qve hvmaine: Car (comme dict est) levrs offenses sont si grandes devant Diev et les hommes, qve le ciel, mer et terre, crient et demandent vengeance contre evx, d'avoir respandv tant de sang hvmain, destrvict et saccagé tant de beavlx Temples et Convens, rviné tant de bonnes villes, et destrvict tãt de bons marchãs, faict tant de povres femmes vevves et orphelins, brvslé tant de precievx corps sainctz, fovllé et pillé avx piedz le digne corps de Iesvs
 

 APPARTV AV CIEL.
 Christ, sacrilegé et derobé to les sacrez vaisseavx dediez av service de Diev, et bref, avoir Razé et saccagé tãt de riches et svmptvevses Eglises, voire qve tovs les Roys de la terre ne scavroient avoir reparé de cent ans, ce qv'õt destrvict et demoly, et consideré tovtes ces choses, Chrestiẽs, qvi est celvy ayant le zelle de Diev, qvi se povrroit contenir de reprendre et argver telz miserables profvges et bannis, Reintegrez et remis tãt en levr offices de Prelatvre qve Ivdicatvre, povr achever de perdre et gaster tovt, Veritablement cela novs pevt donner a congnoistre qve ne sommes qv'av commencement de dovlevrs et qve novs avrons encore tant de tribvlations et angoisses qve ne scavrõs qvel costé novs tovrner: Car qvelqve deffence qv'on levr face, ne cesseront novs persecvter ivsqve a la fin et consvmmatiõ de levr vie: Car tovt levr passe-temps et dedvict est, blasphemer Diev et ses ministres, et entre les avtres nostre sainct Pere le Pape, avqvel ont favlsement et malhevrevsement approprié et fait condescendre a levr heresie vne figvre de l'Apocalypse escrite av dovziesme chapitre contre nostre dict sainct Pere l'appellãt Antechrist, A laqvelle blaspheme ay proposé svyvant l'intelligẽce de l'Eglise, respõdre et confvter l'errevr des dictz miserables mem-
 B ii
 

 DV SIGNE DE DIEV
 bres de Sathan. A ceste cavse chrestien, ie te svpplie entendre et imprimer en ton esprit ce qvi s'ensvit povr ton honnevr et salvt, en svpportant tant les favltes de l'Avtevr qve de l'Imprimevr, si avcvnes en y a.
 

 DIXAIN A MESSIEVRS
 de l'Eglise diformée.
 

    Vev tant d'arrestz qvi ont esté donnez
 Dv sainct Esprit contre les scismaticqves,
 Ie mesbahy comme vovs obstinez
 Osez parler devant les Catholicqves,
 En voz sermons d'errevrs problematiqves
 Dont Iean Calvin vovs a prins et decevz
 Debvez vovs estre escovtez et Recevz?
 La Loy de Diev dict qve non de sa part
 Et qv'on ne doibt s'arrester la dessvs:
 Car vovs et lvy estes venvz trop tard.
 

 EPISTRE AV ROY.
 S'il est ainsi (O ievne Roy chrestien)
 Qve de Paris le popvlaire tien
 Ait prins l'armet,la Pistolle et Heavme
 Povr te deffendre et savver ton Royavme
 De la fvrevr des gros Holofernes,
 Qvi avoient prins les Cantons et cornetz
 De tes pais,povr t'en deposseder,
 Combien doys tv de graces conceder,
 Avx habitans de la svsdicte ville?
 Qvi ont si bien,et sans craincte serville
 Debellé cevlx qvi te faisoient la gverre?
 Certainement tv n'avoys pied de terre
 Qvi n'evst esté prins par tes ennemys,
 Si les badavx ne se fvssent lors mis
 Tovs en deffence,et exposé levr vie
 Contre cevlx la qvi te portoient envie.
 Parqvoy Seignevr svr tovs avtres païs
 Tv doys aymer ta ville de Paris,
 Laqvelle ville entre avtres la plvs grande
 Povr recompense hvmblement te demande
 Av nom de Diev, qve Ivstice tv faces
 Des malhevrevx, qvi avoient prins tes places.
 Et qve devant tovs les enragez Monstres
 Dorenavant plvs enfant ne te monstres
 Soys vieil de sens, de scavoir et prvdence,
 Et metz en Diev tovte ta confidence,
 Fais brvsler tovs les gros membres povrris
 Qvi d'heresie et d'errevr sont novrris,
 Ov bien movrir, en qvelqve liev estroict
 B iii
 

 EPISTRE
 Sans pardonner a ton bras s'il estoit:
 Car tv scez bien, Prince irreprehensible
 Qve qvant av poinct de ce faict, n'est possible
 Faire la paix, entre Diev et le Diable,
 Ne de trovver moyen remediable
 D'appaiser tovt, si non les saire prendre
 Et av Gibet sans remißion pendre,
 Ov bien brvsler a petit fev tovs vifz
 Svyvant de Diev le conseil et advis,
 Qvi en sainct Lvc, commande et vevlt qv'on face
 Les dessvsdictz movrir devant sa face,
 Qvi n'ont permis et ne vevlent permettre
 Qve dessvs evlx il regne comme maistre,
 Ne toy avßi en temporalité,
 Dont est besoing, povr nostre vtilité
 Qve nvl d'entre evlx tv n'excvses ne flates,
 Mais comme bien sainct Pavl dict avx Galates
 Les covper tovs, comme pertvrbatevrs
 De verité, favlseres et mentevrs,
 Ce qv'avßi tient Monsievr sainct Avgvstin
 Contre vn meschant miserable Mastin,
 Avqvel il dict, qve les Roys Catholicqves
 Doibvent pvnir les hommes hereticqves
 Et reprimer par le bras secvlier
 Sans av defavlx des plvs grands svpplier,
 Qvi ont destrvict (comme tv scez fort bien)
 Ton dict Royavme et desrobé le bien.
    Doncqves Seignevr, par pvnition grande
 Fais les movrir: car Diev te le commande
 

 AV ROY.
 Venge le sang des Martirs vertvevx
 Qvi ce iovrd'hvy sont lassvs bien hevrevx.
 Venge l'Inivre et horrible forfaict
 Qv'a tes Citez les malhevrevx ont faict.
    Ilz ont destrvict tes Villes et Chasteavx,
 Et contre toy degvené levrs covsteavx,
 Vollé, Robé, tes Bovrgeois et Marchans,
 Prins a Rançon les povres gens des champs,
 Et qvi plvs est en mainte place et liev
 Martirizé les servitevrs de Diev,
 Les vns brvslez, les avtres embrochez
 Batvs, trainez, pendvs, vifz escorchez
 Trop plvs crvelz qve les Manichiens,
 Et les bailler a devorer avx Chiens.
 D'avtres plvsievrs,cent mile avtres grans cas
 Plvs inhvmains, qve tv ne congnois pas.
 Ovtre cela, Razé a flevr de terre
 Temples, Convens, Ietté pierre svr pierre,
 Brisé, Rompv, les Calices et Croix,
 Brvslé corps sainctz, et le cvevr d'avcvns Roys
 Oinct et greßé comme infames povrceavx
 Dv Cresme sainct levrs bottes et hovseavx,
 Depopvlé, tes villes et villages,
 Par terre mis font, avtelz et Images,
 Et en trahyson tvé le noble Prince
 Qvi deffendoit ta covronne et Province
 Des principavx de ta Royalle covrt.
 Pendre av gibet Conseilliers de ta covrt,
 Et dans tes fortz mis contre tovtes loix
 B iiii
 

 EPISTRE AV ROY.
 Tes ennemys anciens les Angloys,
 Lesqvelz ont faict avec evx tant de mavlx
 Qve les Tyrans et malhevrevx bovrreavx
 Qvi contre toy portent glaive et heavme
 Ont grandement desolé ton Royavme,
 Ie dy si fort,qv'av monde n'y a Roy
 Povr le iovrd'hvy plvs empesché qve toy,
 Povrce seignevr, considere les pertes
 De tes Citez, destrvictes et desertes,
 Et povr salaire et recompense, pense
 Qv'il est besoing qve ton aage on dispense
 Et qve tv sois dorenavant aagé
 A fin qve Diev soit par ta main vengé.
    Soys doncqves viel (comme dict est) de sens
 Et a Ivstice et raison condescens,
 Montre toy homme a fin d'estre avancé
 Considerans qve tv as commencé
 Bien ievne av monde a porter des dovlevrs
 Qvi t'ont cavsé grandes larmes et plevrs.
 Dont tes svbiectz ont esté fors marris
 Et dessvs tovs les Marchans de Paris,
 Sans lesqvelz (Sire) ainsi qv'ont procedé
 De ton Royavlme estois depocedé.
 Parqvoy tv doys bien rendre grace a Diev
 Des bons Chrestiens qvi te garde en ce liev,
 Lesqvelz ( seignevr comme dict est) te prient
 Faire pvnir tovs cevlx qvi contre evlx crient,
 Et ce faisant tv es certain d'avoir
 La paix de Diev si tv fais ton debvoir.
 FIN.
 Dv Signe
 

 DV SIGNE ADMIRABLE
 apparv av Ciel, d'vne femme revestve
 dv Soleil et la Lvne sovbz
 ses piedz.
 

 MONSIEVR Sainct Iehan
 Apostre et Evangeliste de Ie-
 svs Christ, estant ravy en e-
 sprit en l'Isle de Pathmos
 dict, lvy estre apparv en ce
 liev , vn grand signe av ciel,
 d'vne femme vestve dv Soleil et la Lvne
 sovbz ses piedz, par leqvel grand signe favlt
 entenbre l'Eglise militante qvi est celeste et
 non terrestre ainsi qve dict saict Pavl avx E-
 phesiens troisiesme chapitre  Conversatio nostra
 in celis est. Et semblablement nostre Seignevr
 appelle ladicte Eglise, femme, povr la fecon-
 dité et abondance des enfans qvi sont créez
 en elle par la regeneratiõ dv saĩct sacremẽt de baptesme. Et est vestve dv Soleil, qvi est
 la clarté et lvmiere de Diev, dõt a raison d'i-
 celle clarté ladicte Eglise est indeviable et
 immvable ivsqves a la consommation dv
 monde . Et avx Cielz trivmphante et eter-
 nellemẽt vestve de ladicte lvmiere. Et Lvna
 svb pedibvs eivs, par ceste dicte Lvne favlt en-
 tendre varietez, mvtations, et diverses oppi-
 nions d'errevr, qvi povr vn temps regnent.
 C
 

 DV SIGNE DE DIEV
 Mais apres par la foy de ladicte Eglise, tovtes les heresies sont mises sovbz ses piedz selon la sentence dv sage qvi dict avx proverbes, stvltvs vt Lvna mvtatvr. Dv tẽps qve ledit sainct Iehan l'Eevangeliste estoit en l'Isle de Pathmos, ladicte lvne fvt pleine des errevrs de Marcion, Ebion et Cherintvs, qvi estoiẽt membres de l'Antechrist niãs la divinité de Iesvs Christ, et povr destrvire ceste heresie et mettre ladicte Lvne en decovrs, ledict sainct Iehan recevt l'Apocalypse, qvi vavlt avtant a dire comme revelation, Et povrce qv'il estoit demovré le dernier av mõde des Apostres qvi avoiẽt vev nostre seignevr. Apres qv'il evst escript ladicte Apocalypse. Il fvt prié de l'Eglise d'Ephese, escrire In principio erat verbvm, et en la vertv de ce sainct Evangile ladicte Lvne tomba, c'est a sçavoir, tovtes les heresies tõberent sovbz les piedz de ladicte Eglise, de sorte qv'il n'en fvt plvs parlé. Mais apres revint vne avtre Lvne dv temps des Arriens, Pelagiens et avtres, qvi fvt encore mise sovbz les piedz d'icelle Eglise, en forme et maniere qve tovs les lvnatiqves de ce regne la, fvrent confvtez et condamnez av grand Concille de Nice. Or ce iovrd'hvy en est revenv encore vne avtre pleine de tovs les errevrs, infametez, mensonges, heresies et scismes qvi fvrent iamais,
 

 APPARV AV CIEL.
 et a tovt comprins sans avoir trovvé ne in-
 venté avcvne chose d'elle mesme. Ains a
 sevlement prins et ramassé tovtes les ordv-
 res, fientes, villennies et immvdices, qvi
 avoiẽt esté reprovvées et mises en vn retret,
 et les a respendves par tovtes les contrees
 de la terre, voire et a si grand' pvissance, qve
 la fvmee et les brovillars pvans ont avevglé
 les trois pars de la chrestienté. Mais a raison
 qve ladicte Eglise est revestve de la clarté so
 laire de Diev, tovtes les brvines d'errevr, et
 fetvlences, seront svrmontez par ladicte lv-
 miere. Et icelle Lvne renvoyee comme les
 avtres sovbz les piedz de ladicte Eglise es-
 povse de Iesvs Christ, Laqvelle porte svr son
 chef vne covronne de dovze estoilles ainsi
 qve dict l'Evangeliste, povr novs donner en
 tendre, qve icelle femme appellee Eglise n'a
 qv'vne teste, qvi est nostre Savvevr et redẽ-
 ptevr ainsi qve dict Sainct Pavl avx Ephesi-
 ens cinqiesme chapitre, Christvs est capvt ecclesie.
 Et par ladicte covronne des dovze estoilles
 sont entendvz les dovze Apostres. Et par la
 doctrine d'icevlx est illvminee ivsqves a la
 consommation dv monde, et est nommee
 covronne povrce qv'il n'y point de bovt:
 Car elle est ronde et entiere. Et in vtero habens.
 Et ceste dicte Eglise a qvelqve chose dans le
 vẽtre qv'elle sent en elle fremir, comme ap-
 C ii.
 

 DV SIGNE DE DIEV
 prochant dv terme d'enfanter, dont elle Ie-
 cte grans cris. Et crvciatvr vt pariat, c'est a dire,
 qv'elle est crvciee et tormẽtee povr enfãter,
 Et ce qve ladicte femme a en son vẽtre dont
 elle endvre dovlevrs et tristesses, favt entẽ-
 dre qve ladicte Eglise qvi est commẽcee des
 Abel le ivste ivsqves avx derniers ivstes, sovf
 frira et endvra persecvtiõ povr enfanter les
 bons frvictz et bons œvvres a son espovx Ie-
 svs Christ, selon qve dict Sainct Pavl en la
 premiere, a son disciple Timothee chapitre
 troysiesme, Qvi pie volvnt vivere in Christo persecv
 tionem patiantvr. Et monsievr Sainct Iehan
 av chapitre 16. de son Evangile, Mvlier cvm
 parit tristiciam habet, qvia venit hora eivs. Ovltre
 pl' dit, Visvm est alivd signṽ in celo. I'ay (dit il) vev
 encor vn avtre signe contraire av premier.
 Et ecce Draco magnvs rvfvs, par c'est adverbe de
 demonstratif, novs est demonstré vn signe
 merveillevx admirable ennemy et adversai-
 re de Diev, de l'Eglise et de ses membres, qvi
 est l'antechrist, avec ses apostatz precvrsevrs,
 qvi ont esté et seront depvis le commence-
 ment dv monde ivsqves a la fin. Dont ledict
 antechrist sera le chef de l'Eglife maligne, et
 sortira dv ventre de sa mere contre natvre,
 c'est a dire, comme vn monstre hydevx, hor
 rible et difforme, Et avra sept testes et dix
 cornes. Et s'appelle Dracon, a raison de son
 orgveil
 

 APPARV AV CIEL.
 orgveil envie, finesse, avarice, insatiable, et
 semblable av Lovp et Lyon rvgeant, qvi ne
 cerche qv'a devorer les brebis de IESVS
 CHRIST. Avtrement est prins povr vn a-
 bisme, et est dict grand en malice en trompe
 rie et deception. Et qvi plvs est tovt rovx
 comme d'vne covlevr sangvinolẽte, soy bai-
 gnant av sang des brebis de Diev (qvi sont
 les sainctz martyrs de Iesvs Christ) Lesqvelz
 il faict et fera persecvter et mettre a mort. Et
 ovltre plvs à sept testes, par lesqvelles deb-
 vons entendre sept mavvais espritz, contraires avx sept dons dv Sainct Esprit. Avtremẽt
 se prend povr la division qvi est en lvy et en
 ses svppostz, ainsi qv'on dict en commṽ pro
 verbe, avtant de testes, avtãt d'oppinions. et
 ses dictes testes sont si divisees qv'elles mor-
 dent l'vne l'avtre, l'vne tirant d'vn costé et
 l'avtre d'avtre. Or vn monstre ne vient
 natvrellement la teste devant en sortant
 dv ventre sa mere, ains av contraire il ron-
 ge et mange les boyavx de celle qvi l'aporté
 comme la vipere, et sort premierement les
 pattes et griffes devant le Chef, dont novs
 appert par Iehan Calvin et fes svppostz mẽ-
 bres dvdict Dracon, qve la naissance dvdvict
 Antechrist est prochaine, attendv qve ses
 dictz membres sont Ia sortis et divisez en
 cens mile sectes, qvi s'entremordent comme
 C iii
 

 DV SIGNE DE DIEV
 chiens, tovt av contraire de la saincte et catholiqve Eglise, qvi n'a qv'vn sens, qv'vne foy, vne loy, vn Diev, vn baptesme, appellee la robe inconsvtile, sans covstvre dont les filletz n'excedẽt l'vn l'avtre, c'est a dire, tovs les vrays enfans de l'Eglise, ne croyent plvs ne mointz tovs ensemble, qv'vn sevl chrestien. Qvi est bien contraire a ce Dracon et a ses membres qvi sont divisez. Et pas ce nombre demonstratif determiné de sept testes, favt entendre nombre indeterminé d'oppinions et divisions. Et par ces dix cornes est entẽdv l'orgveil insvperable, dvqvel predit le prophete Royal David. Svperbia eorvm qvi te odervnt asendit semper. Psal. septetẽtroisiesme. 
    Et sont a ceste raison appellez cornvz ainsi qve les thoreavx qvi se confiẽt en levrs cornes ov gist tovte levr force. Et aviovrd'hvy cevx de la secte diformee demandent qv'elles bestes sont qve Hvgvenoz et s'ils ont des cornes? ie levr respons qv'ilz n'en ont sevlemẽs dix, mais invmerables: car il sont invincibles en orgveil. Et in capitibvs svis septem diademata. C'est a dire qve chacvne teste a vn diademe par leqvel favlt entendre appetit de dominer et regner svr l'Eglise de Diev, mais levr regne et Empire sera divisé et tombera en rvyne, selon la parolle de IESVS CHRIST qvi dict en sainct Lvc vnzies-
 

 APPARV AV CIEL.
 me chapitre Omne regnvm in se divisvm desolabi-
 tvr. C'est a dire qve le regne des heretiqves
 pleins de divisions sera desolé: Car le sainct
 Esprit ne pevt habiter en vn liev de discord
 et noyse ov il n'y a avcvne paix ne vnité. Et
 cavda eivs trahebat tertiam partem stellarvm celi. Et
 ledict Dracon tiroit a lvy de sa qveve la tier
 ce partie des estoilles dv Ciel. Et par icelle
 qveve favlt entendre les hypocrites et favlx
 predicans qvi attirent les chrestiẽs a infide-
 lité, malice, vanité et favlse intention, en
 laqvelle tendẽt tovtes les testes dvdict Dra-
 con. Et ainsi qve Sanson lya plvsievrs Re-
 gnardz ensemble par la qveve, lesqvelz s'ẽ-
 tremordoient, avssi tovtes les testes dvdict
 Dracon, tẽdent totalemẽt a vne sevle qveve
 pleine de scisme et heresie qvi attire et faict
 tomber la tierce partie des estoilles, C'est a
 dire la tierce partie de cevx qvi sont consti-
 tvez av firmaméèt de l'Eglise, povr prescher
 et annoncer la parolle de Diev av simple
 pevple, et qvi doibvent avoir l'esprit eslevé
 et fiché la svs comme lesdictes estoilles et e-
 stre fermes et constans en la foy de ladicte
 Eglise, lesqvelz par levr orgveil, lvxvre et
 charnalité, tombẽt et font tomber grand nõ
 bre de chrestiens, qvi estoient par le caracte-
 re de baptesme sitvez avdict firmament de
 l'Eglise de Diev, et les envoyez en terre, et
 C iiii
 

 DV SIGNE DE DIEV
 faictz semblables a lvy, c'est a dire, serpens et Dracons comme lvy. Donc pevple fidele, ne t'esbay si av iovrd'hvy tv voys tomber les plvs grãs: Car cõme ie t'ay dict levr orgveil en est cavse Et ne tombent iamais sevlz: Car par levr astvce et deceptiõ, en attirẽt de levr qveve avec evlx plvsievrs, Comme il est escript dv Lvcifer, qvi ne tomba sevl, dv ciel, mais en attira grãd nombre en Enfer qvãd et lvy. Ainsi a faict Arrien, et de nostre tẽps Lvther, comme novs avons vev et voyons tovs les iovrs. Et d'avtant qve l'homme a grand congnoissance de Diev, et le vient a descongnoistre par presvmption et vaine gloire, et d'avtant tombe en plvs grand errevr et damnation. Comme tv voys d'vne grosse pierre qvi tombe de havlt, elle faict vne concavité en terre trop plvs grande qv'vne petite. Et povrce disoit nostre savvevr Iesvs Christ, Diev mon pere ie te rens graces de ce qve tv as caché la verité avx grans, c'est a dire, avx orgvillevx et svperbes qvi s'estimẽt grãs en sçavoir, comme noz bovrreavx sangvinares qvi pẽsent estre plvs sages qve tovs levrs peres, et qvi l'as revelée avx petis, qvi sõt les hvmbles d'esprit, vrays enfãs d'obediẽce qvi svyvẽt la doctrine de ladicte Eglise. Et Draco stetit ante mvlierë qve erat paritvra, En ledict Dracon c'est assis et presenté devãt ladicte
 

 APPAREV AV CIEL.
 ladicte Eglise, povr devorer sont dict enfant Qvi sont les bons œvvres et operations qv'elle doibt enfãter a son espovx Iesvs Christ. Comme les dracons, heretiqves qvi vevlent devorer (c'est a dire) empescher les bõs chrestiens de ievsner, prier povr les trespassez, et adorer Diev av sainct sacremẽt de la Messe. Et peperit silivm mascvlvm, Et ladicte Eglise a enfanté vn filz  masle, par leqvel est entendv le bon œvvre de vertv, faict en vive foy et charité, et n'enfante point des filles: Car par les dictes filles s'entend charnalité, fragilité, mvtation, qvi sont œvvres enfantez dv Diable. Et povrce ledit Dracon ne persecvte iamais le feminin, ains le novrrit et entretient, comme il est dit en Genese de Pharao, qvi faisoit noyer tovs els enfans masles dans les estãgs et les filles gardoit et faisoit novrrir povr en vser charnellement qvand elles seroient grãdes, tovt aĩsi font av iovrd'hvy noz apostatz lvbriqves, ilz ne vevlent novrrir le bon frvict mascvlin mais le feminin, defflorant les vierges sanctimonialles abãdonnées a tovte lvxvre et paillardise, dont plvsievrs peres et meres sont propres maqvereavx de levr dictes filles, qv'ilz livrent avx prestres et moynes reniez precvrsevrs de l'antechrist. Et par ce dict filz masle, s'entẽd principalement nostre Savvevr Iesvs Christ, qvi rectvrvs erat, qvi
 D
 

 DV SIGNE DE DIEV
 devoit regir, et govverner tovt le monde, In virga ferrea, c'est a dire par ivstice et misericorde, mais a esté ravy par son ascensiõ av throne de Diev Et mvlier fvgit: Et ladicte eglise a esté incontinent persecvtee dvdict Dracin apres ladicte ascẽtion, c'est a dire qve les martyrs ont esté cõtrainctz de fvir avx desertz, Vbi habebat locvm paratvm a deo, ov Diev lvy avoit preparé vn liev solitaire povr la garder, et la novrrie mil devx cẽs soixante iovrs, dõt favlt entendre qve la persecvtion a esté merviellevsement grande en petit de temps apres ladicte ascention, Et factvm est prelivm magnvm in cœlo: et des le commencement des Anges il y a ev rigovrevse bataille, povr ce frvit qvi devoit venir d'vn membre de ladicte eglise, qvi est la glorievse vierge Marie Mere de Diev. Mais les bõs anges ont ev la victoire, et les mavvais envoyez en terre, et bannis dv havlt throne de Diev, et par ainsi silẽce a esté envoyée entre lesdicts anges. Cõme elle sera en l'Eglise militante, malgré tovs ces ennemys, et a la fin biẽhevrevse et trivmphãte av Royavme des cielz, et tovt ainsi q̃ les Anges evrẽt victoire en la foy de l'incarnation dv verbe de Diev, qvi estoit predestiné povr prendre chair hvmaine en vne vierge, et en vertv de son sang et parolle de son tesmoignage, avssi chrestiẽs avrõt victoire cõtre
 

 APPARV AV CIEL.
 lesdictz membres de Sathan, et povrce qve ledict Dracon estoit tombé dv ciel et irrité par les bons anges qvi l'avoient dechassé de son siege, et voyant avssi qv'il a petit de tẽps povr soy venger, et qv'il n'a terme qve ivsqve a la fin dv monde qvi n'est riẽ av pris de l'eternité. Il a grandement persecvté et persecvte tovs les iovrs ladicte eglise, mais Diev lvy a donné les devx esles d'vn grand aigle, povr voller, av desert ov elle se retirera povr la grand persecvtion qvi se fera av iovrs de l'ãtechrist dõt no' sommes prochains, Ainsi qv'il appert par les grãdes crvavtez qve voyons a presẽt faire avx servitevrs de Diev, qvi sont cõtrainctz evlx retirer avdictz desertz. Et par lesdictes esles, favlt entẽdre les devx Testamẽs, desqvelz elle volle par dessvs tovs ses ennemys. Et avssi qve ladicte Eglise militante sera de la vie active et contemplative, Comme les vns Religievx, les avtres de Ivstice, les avtres Marchãs, Labovrevrs qvi serõt tovs savvez en levrs estatz en gardãt les cõmãdemẽs de Diev et sadicte Eglise, laqvel le sera novrrie en ce dit desert par vn temps, devx temps et demy temps, c'est a dire qve la perscevtiõ de l'Antechrist sera si terrible et vehemente qve ladicte Eglise sera troys ans et demy, qv'elle ne s'osera monstrer povr la face dvdict Dracõ qvi est ledict Antechrist, 
 D ii
 

 DV SIGNE DE DIEV
 et av iovrd'hvy les freres dv Diable approprient ceste figvre a nostre Sainct Pere le Pape vicaire et lievtenant de Diev disant qv'il est l'Antechrist, mais bien voyons clairemẽt dv contraire. Car il y a 1563. ans qve nostre Seignevr Iesvs Christ le constitva son grand Vicaire Pape et chef de son Eglise, et dvrera ivsqves a la fin et consommation dv monde. Et ledict Antechrist ne persecvtera ladicte Eglise qve troys an et demy. Dont novs appert manifestement qve les meschãs et miserables Maronites ont favlsement et malhevrevsemẽt approprié ce te figvre avdict sainct pere, et qv'elle est totallemẽt cõtre evlx. Car si c'estoit abvs de la pvissance dvdict pastevr Ecclesiastiqve. Il est impossible qve Diev l'evst tant laissé regner, et qve sadicte eglise evst esté abvsée ivsqves aviovrd'hvy. Et misit serpens ex ore svo post mvlierẽ aqvãtãtqvã flvmen. Et ledict serpent a vomy et iecté de son orde gvevlle cõtre ladicte femme vn grand flevve d'eav venenevse, et bovrbevse povr la noyer et perir. Et tovt ainsi ledit Antechrist et ses membres comme Martin Lvther et avtres sont pleins d'vne flevve de venin et poison, c'est a dire d'heresie. Et comme ledict dracon cvevlt tovt le mavvais air et infection des esertz et enfle son vẽtre et estomach, Semblablement ledict Calvin et
 

 APPARV AV CIEL.
 ses Svppostz ont recveilly tovs les scismes, errevrs, heresies, qvi ont esté condamnez par les dictz Conciles dv temps passé, et en ont remply tovs levrs ventres et estomachz qv'ilz respandẽt et vomissent par levrs vilaines et serpentines gvevlles, tant par predicatiõs secrettes, covvẽticvles, monopoles, qve par favlses epistres povr noyer ladicte Eglise en ce vilain flevve, et adivvit terra mvlierem: et apervit terra os svvm et absorbvit flvmen qvod misit draco de ore svo. Et lors la terre c'est ovverte, et a aydé a ladicte fẽme de sorte qv'elle a cõsvmé et englovty ledict flvve venenevx, qvi la vovloit noyer, c'est a dire, q̃ tovs les Saĩctz Doctevrs de l'Eglise qvi sont stables et fermes comme la terre, ovvrirõt levrs bovches par Sentence et avthorité de Diev et de la saincte escriptvre et savveront ladicte Eglise, et envoiront ledict flevve pvant av profond des Enfers, Et iratvs est Draco in mvlierem, Et ledict Dracon persecvtevr de la Chrestiẽté, sera grandement marry et covrovcé de ce qv'il ne povrra vaincre ladicte Eglise. Combien qv'il en ait faict movrir grand nombre par divers tormens, avtant de foys cens mile qv'il y a de iovrs en l'an. Lesqvelz sont aviovrd'hvy bien hevrevx la svs av Royavme de Paradis. Et voyãt qv'il n'a scev avoir victoire cõtre les Sainctz Martyrs, il se prepare
 D iii
 

 DV SIGNE DE DIEV
 de mener bataille contre les reliqves de ladicte Eglise, c'est a sçavoir cõtres les bõs Chrestiens qvi gardẽt les commandemẽs de levrs Pastevrs, et qvi ont le tesmoignage de Iesvs Christ. Et statit Draco svper arenam maris, Et ledict Dracõ de grãd depit qv'il se veit vaincv, il s'ẽ a la svr le sable de la mer, qvi est sans fondement. Ov il fvt ivgé et condamné de Diev, dont il movrvt la gvevlle ovverte de grãde secheresse qvi et ne fera iamais gverre contre ladicte femme, c'est a dire qve tovs les malhevrevx scismatiqves qvi se voient cõfvs et condamnez, movrrõt la gvevlle ovverte de grãde secheresse qvi est favlte de foy, svr le sable de discord et division, ov ilz finiront levrs iovrs en grãde misere et calamité. Et ladicte Eglise demevre et demevrera tovsiovrs en son entier victorievse, biẽhevrevse et trivmphante avec son espovx Iesvs Christ, malgré tovs ses ennemys. Donc pevple de Diev qvi voyez les divisions et favses oppinions des mẽbres dvdict Dracon, n'edifiez poinct svr le sable d'errevr, mais svr la pierre angvlaire qvi est ferme et stable, batissez vostre foy en rendant ovanges immortelles, A Diev a la glorievre Virge Marie, a tovs les Sainctz et Sainctez de Paradis, et d'avtant qve vovs aymez vostre salvt et hõnevr, evitez la compaignie des malhevrevx et reprovvez enfans
 

 APPARV AV CIEL.
 d'ire et perdition qvi ont composé cẽt mile blasphemes et libelles diffamatoires contre Diev et nostre dict Sainct Pere, leqvel sommes tovs tenvz de droict divin et hvmain le sovstenir et defendre, a cavse de qvoy ay repõdv a ladicte blaspheme povr mõstrer avx sacrileges et bovrreavx, levr infamie et damnatiõ, et qv'ilz sont comme dict Sainct Ivde Arbres flevtries et fenées comme en Avtom ne, sans flevrs ne frvictz morts et desrasinez Nvbes sine aqva qvoæ ventis circvnfervntvr, Nvages sans eav, qvi par les gros vẽs de contradition, sont portez ça et la. Semblables avx grosses vagves impetvevses de la mer, qvi iectent par levrs serpentines gvevlles comme vne escvme pvante, levrs heresies et favlses propositiõs d'errevr, dont levr est preparé et conservé vn liev de tenebres plein de dovlevr et grinsement de dentz en perpetvele malediction de Diev, Car comme dict ledict Apostre. Hi svnt mvrmvratores, qvervlosi secvndvm desideria sva ambvlantes: et os eorvm loqviar svperbiam. Ilz sont mvrmvratevrs, proferans de levr malhevrevse bovche propos svperbes et orgvillevx. Et povrce (dict il) sovviẽne vovs des parolles qvi vovs ont esté predictes par les Apostres de nostre Seignevr. C'est qve In novißimis temporibvs venient illvsores secvndṽ desideria sva ambvlantes in impietatibvs,
 D iiii
 

 DV SIGNE DE DIEV
 qv'av dernier tẽps vovs avrez des abvsevrs qvi chemineront selõ levrs desirs charnelz, et povrce donnez vovs garde de telz favlx Prophetes, et vovs edifiez svr la saincte foy catholiqve, en priant le sainct Esprit, vovs entretenir en l'amovr et dilection de Diev, en attẽdant la misericorde d'icelvy qvi donne vie eternelle, recepvez et ayez des povres pitié, savlvez les devoyez par craincte et les retirez dv fev par sainctes prieres et dovlces admonitions. Et ce faisant il vovs donnera sa grace et la fin sa saincte Benediction, Amen. 
 FIN.